festival D'Days à Paris, juin 2015, Muuto

D’Days : le festival des design Days à Paris, juin 2015

Le festival D’Days se déroule dans le Grand Paris et fête ses quinze ans cette année. Un petit aperçu des créations que nous avons aimées.

D’Days a pour mission de valoriser le rôle du designer et du design au quotidien. Association fondée en 2000 par un groupe d’éditeurs de mobilier et d’objets pour promouvoir le design auprès du grand public. Progressivement, grâce au succès grandissant de la manifestation, le spectre de ses acteurs s’est étoffé. Elle réunit aujourd’hui acteurs publics (institutions  culturelles, écoles, musées, etc.) et privés (éditeurs, distributeurs, industriels, galeries, fondations, etc.) autour de l’événement D’Days qui a lieu chaque année en juin pendant une semaine : le public est invité à voir expositions ou installations, à écouter des conférences ou à participer à des ateliers.

Le Pop UP Store

Le festival ouvre une boutique éphémère le Pop Up Store D’Days situé au 123 rue de Turenne. Editions, auto-éditions, pièces uniques, collaborations entre designers et artisans d’art, séries limitées : une sélection de pièces et d’objets accessibles.

Festival D'Days à Paris, juin 2015, Maxime Velcovsky, frozen
Festival D’Days à Paris, juin 2015, Maxime Velcovsky, frozen, ©catherinevernet

Nous avons retenu les suspensions  en verre soufflé transparent du designer Maxime Velcovsky. La série intitulée Frozen tire son inspiration de la transformation de l’eau en glace, qui s’apparente au travail des verriers qui réalisent le miracle de transformer le verre liquide en une forme solide. Ainsi Maxime Velcovsky laisse le verre déborder du moule métallique et cherche à profiter de ses caractéristiques naturelles. Chaque pièce garde des traces uniques de ce processus et devient originale. Maxime s’est inspiré des morceaux de glace dans la nature, notamment de leur caractère fortuit, qu’il a appliqué lors du processus de création du verre. Editées par Lasvit.

festival D'Days à Paris, juin 2015, studio deFORM, Transmission
festival D’Days à Paris, juin 2015, studio deFORM, Transmission, ©catherinevernet

Du même éditeur, nous avons adoré la suspension Transmission conçue par le studio deFORM. Le studio deFORM  a été créé par Jakub Pollag et Vaclav Mlynar en 2011, tous deux issus de l’Académie des Arts, de l’Architecture et du Design à Prague. Véritable sculpture lumineuse, pièce unique, basée sur une expérimentation en verre borosilicate Simax et produite en coopération avec Kavalierglass. Transmission est taillée et soudée en une forme originale qui offre des effets lumino-cinétiques imprévisibles et surprenants sous tous les angles. Des pièces de verre sont jointes les unes aux autres par la chaleur, de sorte que les éléments individuels deviennent une matière et une entité. La suspension aux formes très épurées nous ravit. Existe également en lampadaire.

festival D'Days à Paris, juin 2015,vanessa Metrani, Grid Bag
festival D’Days à Paris, juin 2015,vanessa Metrani, Grid Bag, ©catherinevernet

Travail du verre toujours par la designer Vanessa Metrani dont les vases Grid Bag  jouent sur une armature métallique qui quadrille la surface des récipients aux lignes légèrement bombées pour un dessin contemporain. Nous avons aimé le bleu presque Klein et le vert entre l’anis et le jaune.

festival D'Days à Paris, juin 2015, Jean Balladur, Lampe BB
festival D’Days à Paris, juin 2015, Jean Balladur, Lampe BB, ©catherinevernet

Oxyo présente une réédition des lampes de table BB de Jean Balladur dont nous apprécions le dessin net et abouti. Un classique  à redécouvrir.

 

Les Confidentielles propose le paravent Kimono dont la sangle orange ajoute une touche de fantaisie et de couleur au joli travail sur le bois clair.

festival D'Days à Paris, juin 2015, Les Confidentielles, paravent Kimono
festival D’Days à Paris, juin 2015, Les Confidentielles, paravent Kimono, ©catherinevernet

La Galerie Joseph, Rue de Turenne,116

Fondée en 2007,  la Galerie Joseph est dédiée à la découverte de la créativité contemporaine dans le design, la mode et l’art. Comptant aujourd’hui 7 galeries situées au coeur du Marais, elle propose cinq expositions, soit autant de catégories, dont nous présentons quelques objets.

festival D'Days à Paris, juin 2015, Stéphanie Langard, chaise d'arbitre
festival D’Days à Paris, juin 2015, Stéphanie Langard, chaise d’arbitre, ©catherinevernet

Figure d’exception dans le milieu du design, Stéphanie Langard s’est fait une place en imposant son style avec élégance. Aujourd’hui, elle réinvente la chaise d’arbitre. Un design sculptural et élégant qui offre des dimensions impressionnantes. Elle redéfinit les courbes et lignes de ce siège emblématique, propre à l’univers du tennis.

Festival D'Days à Paris, juin 2015, Mieke Meder, lampe de sol
Festival D’Days à Paris, juin 2015, Mieke Meder, lampe de sol, ©catherinevernet

Dans l’exposition  Body language, initiée par Wendy Plump, nous sommes confrontés à une recherche sur l’esthétique et la complexité du monde virtuel où la technologie est devenue invisible. Superbe création pour le studio Mieke Meder. Un équilibre impossible au premier abord : une lampe asymétrique que l’on doit toucher afin d’ajuster, rallumer ou d’éteindre la lumière.

festival D'Days à Paris, juin 2015, Dutch Invertuals, lampe de table
festival D’Days à Paris, juin 2015, Dutch Invertuals, lampe de table, ©catherinevernet

De Dutch Invertuals, collectif de designers individuels dont le caractère commun serait la recherche et l’expérimentation, une très, très belle création qu’il s’agisse de la lampe de table ou du lampadaire. Les luminaires créés par ce groupe sont magiques. La nature du matériau  du diffuseur de lumière donne des arabesques lumineuses changeantes selon l’endroit d’où on les regarde. Ce luminaire rappelle les hologrammes des années 80 et ce qui les particularise, cette position hybride entre l’actuel et le virtuel. Ces qualités spectrales en font tout l’intérêt. Eclairage chaud ou froid selon désir, mais quelle élégance!

La galerie Joseph, Rue de Froissart

On pouvait y voir les créations de Muuto qui se définissent par un design scandinave simple, sobre et raffiné. En étroite collaboration avec de jeunes designers, Muuto offre des pièces de design intemporelles et classiques dans leur dessin, même si elles offrent des propositions intéressantes et novatrices quant à leur emploi.

festival D'Days à paris,juin 2015, Mathias Stählbom, E 27
festival D’Days à paris,juin 2015, Mathias Stählbom, E 27, ©catherinevernet

Ainsi la lampe E 27, dessinée par Mathias Stählbom,  simple ampoule suspendue, paraît déjà un incontournable du design. Ampoule nue donc, dont nous avons déjà parlé ici, mais qui joue avec l’esthétique subtile et la simplicité du design industriel. Cette lampe peut naturellement être employée seule, en couple, ou encore en ligne, comme sur le visuel ci-contre.

Festival D'Days à Paris, juin 2015, David Geckeler, tabouret Nerd
Festival D’Days à Paris, juin 2015, David Geckeler, tabouret Nerd, ©catherinevernet

De même, le tabouret  de bar Nerd  (Nerd Bar  stool) de David Geckeler offre des lignes  parfaitement harmonieuses, symétriques et régulières.

J’ai également beaucoup aimé l’ensemble Oslo sofa et Oslo chair de Anderssen&Voll et les tables basses Around coffee table de Thomas Bentzen. En ce qui concerne les sièges, le piètement extrêmement léger contraste agréablement avec la ligne finement dessinée des sièges et dossiers.

festival D'Days à Paris, juin 2015, Muuto
festival D’Days à Paris, juin 2015, Muuto, ©catherinevernet

 

2 réflexions sur “ D’Days : le festival des design Days à Paris, juin 2015 ”

  1. Bonjour Catherine, j’ai beaucoup apprécié votre article sur les D’ Days!
    Beau boulot!

  2. J’adore te lire!
    Un petit faible pour le paravent ….et le vase couleur anis ne m’étonne qu’à moitié !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *