japon, luminaires, Issey Miyake, lampe IN-EI, mendori 2

Design au Japon : luminaires en transparence

Le design japonais joue sur la transparence et l’ombre dans des luminaires minimalistes ou sculpturaux .

Fukasawa Naoto

Japon, luminaires,Fukasawa, Leia
Japon, luminaires,Fukasawa, Leia, architonic.com

La gamme de luminaires LEIA s’inscrit dans un minimalisme moderne profondément ancré dans la culture japonaise. La forme épurée et les matériaux nobles se font discrets et Naoto Fukasawa mise sur la force de la simplicité. C’est pour ce type de travail des lignes que ce Japonais, né en 1956, a créé le concept de « design super normal » qu’il explique ainsi : « Ce qui est spécial est généralement moins utile que ce qui est normal ». Fukasawa utilise plusieurs matériaux différents. Le verre artificiel du luminaire contraste avec le pied et la plaque supérieure en aluminium brillant. À l’intérieur du lampadaire, la lumière indirecte et la lumière puissante basse consommation peuvent être allumées et réglées séparément, ce qui permet de créer différents scénarios d’éclairage, de la lumière ambiante soutenue à un éclairage personnalisé et plus intime. Le luminaire diffuse lui-même à travers la feuille opaline une lumière puissante exempte d’éblouissement. La partie inférieure semi-translucide de la colonne confère au luminaire un caractère léger et aérien.  Fabriquées par Belux en 2008.

japon,luminaires,  Fukasawa, Itis, 2006
japon,luminaires, Fukasawa, Itis, 2006, ©architonic.com

La lampe Itis, créée en 2006 et éditée par Artemide, possède deux articulations qui permettent à la tête de la lampe de pivoter à 180 degrés et au pied de s’incliner sur 90 degrés. Composé d’un pied en zamak peint, d’une tige et d’une tête en métal laqué et d’un diffuseur en polycarbonate satiné opalescent, cette lampe offre une forme pure et des lignes minimalistes.

japon, luminaires, Fukasawa, KOI
japon, luminaires, Fukasawa, KOI, ©architonic.com

Créée en 2012 pour Belux, la lampe Koi, aux lignes essentielles et à l’esthétique aérienne et élégante, est composé d’un abat jour de forme circulaire qui peut avoir une finition métallisée ou blanche ; le pied, en croix, mince mais robuste, en métal couleur aluminium ou laqué gris, offre une stabilité malgré sa forme minimale.

japon, luminaires, fukasawa, lampe wan
japon, luminaires, fukasawa, lampe wan, ©architonic.com

Du même designer, éditée par Yamagiwa, la lampe Wan se pose au sol. En forme de demi sphère, elle projette un éclairage diffus et harmonieux.

Makio Hasuike

 

Japon, luminaires, Makio Hasuike, lampe MH ,2007
Japon, luminaires, Makio Hasuike, lampe MH ,2007, ©architonic.com

Créée en 2007 et éditée par Yamagiwa, la lampe MH aux formes contemporaines  associe des rondeurs minimalistes qui rappellent la forme du galet, chère aux japonais.

Toyo Ito

 

Architecte et designer, Toyo Ito crée la série de lampes Mayuhana    en 2007 marquant ainsi l’aboutissement d’une recherche menée sur plusieurs années, les premiers prototypes ayant été dévoilés lors du salon de Milan en 2007 et édités par Yamagiwa. Les différentes formes composant les diffuseurs ont été réalisées à la manière d’un cocon, en enroulant un fil autour d’un moule par la suite enlevé. Il en résulte une somme de  formes imparfaites et poétiques, jouant sur les trames et les transparences.

japon, luminaires, toyo Ito, cloud H1
japon, luminaires, toyo Ito, cloud H1, ©archiexpo.fr

Du même, nous présentons la suspension Cloud H1, éditée par Rotaliana, composée de cinq feuilles d’acrylique à la forme organique découpées au laser et disposées les unes sur les autres en strates  laissant passer la lumière. La forme des plaques, leur stratification et la discontinuité évoque la transparence et l’immatérialité d’un nuage.

Toshiyuki Kita

japon, luminaires,Toshiyuki Kita, lampe DENQ, 2011
japon, luminaires,Toshiyuki Kita, lampe DENQ, 2011,©architonic.com

La lampe Denq, éditée en 2007 par OLuce, présente une forme simple aux lignes rigoureuses intentionnellement intemporelles. En verre soufflé.

japon, luminaires, Toshiyuki Kita,lampe awabi
japon, luminaires, Toshiyuki Kita,lampe awabi, ©cinna.fr

Du même designer nous aimons assez les appliques Awabi qui se posent sur un mur comme autant de galets lumineux. Edités par Cinna, ces lampes sont composée d’un abat-jour en papier de mûrier, fixé par 2 (ou 4) aimants sur une plaque murale métallique. Possibilité de brancher l’applique directement au mur ou de laisser le cordon d’alimentation glisser le long du mur pour un branchement dans une prise. Utilisation possible en plafonnier.

Kengo Kuma

japon, luminaires, Kengo Kuma, lampe Furin
japon, luminaires, Kengo Kuma, lampe Furin,©architonic.com

La série de luminaires suspendus Furin, composée de cylindres étroits recouverts de textile, offre un design minimaliste qui nous ravit. Elle a été éditée en 2011 par Rotaliana,

japon luminaires, kengo Kuma, composition lampes Furin
japon luminaires, kengo Kuma, composition lampes Furin, ©architonic.com

Ces luminaires peuvent être disposés de différentes façons —nous donnons ici quelques possibilités — ainsi que quelques exemples de mises en scène particulièrement réussies. Elle existe  en plusieurs couleurs.

Kuramata Shiro

japon, luminaires, Kuramata, lampe K
japon, luminaires, Kuramata, lampe K

Unique lampe — à notre connaissance — dessinée par le designer Kuramata Shiro, le luminaire K, dit Ghost, fabriqué par Yamagiwa, peut se poser au sol comme sur une table. Pensée comme un délicat morceau de tissu qui flotterait en apesanteur, la lampe K offre des lignes vaporeuses et légères malgré un matériau rigide puisque la lampe est en feuilles de méthacrylate moulé opalescent. Aérienne!

Issey Miyake

La série de lampes In-Ei, créée par Issey Miyake en collaboration avec Reality Lab et éditée de 2012 à 2014 par Artemide, est une succession de sculptures d’ombre et de lumière, offrant suspensions, lampadaires et lampes de tables. In-Ei signifie en japonais  nuance d’ombre. Les abats-jours sont entièrement constitués de pet recyclé et constituent une expansion en 3D d’un pliage plat. Ces luminaires sont  issus d’un projet initialement prévu pour des vêtements : 132 5, le chiffre 1 correspondant à l’emploi d’une surface unique (sans couture), le 2 au dessin en 2D du pliage, le 3 à son expression en 3 D.

Arihiro Miyake

Japon,luminaires, Miyake Arihiro, lampe miyake
Japon,luminaires, Miyake Arihiro, lampe miyake, ©architonic.com

La lampe Miyake se positionne différemment selon la face sur laquelle on l’appuie et offre ainsi des degrés d’inclinaisons variables. Ce modèle existe en deux dimensions, l’une pour une lampe de table et l’autre pour un lampadaire, et a été créé pour Moooi en 2010.

japon, luminaires, Miyake Arihiro, lampe in-the-wind, 2012
japon, luminaires, Miyake Arihiro, lampe in-the-wind, 2012, ©architonic.com

Le modèle In The Wind, créé en 2012 pour Nemo, se décline en lampadaire ou suspension et est composé d’aluminium dans lequel est inséré un ruban LED.

Japon, luminaires, Miyake Arihiro, lampe in-the-wind, suspension, 2012
Japon, luminaires, Miyake Arihiro, lampe in-the-wind, suspension, 2012, ©architonic.com

Hikaru Mori

Japon, luminaires, Hikaru Mori, iota
Japon, luminaires, Hikaru Mori, iota, ©architonic.com

La série de lampes de table Carmencita en aluminium, verre et textile, créée pour Nemo, offre plusieurs configurations. Du même designer, créée en 1992 pour Nemo, la lampe de lecture Iota de forme cônique permet un éclairage modulable.

Motozawa Kazuo

Japon, design, Motozawa Kazuo, aureola
Japon, design, Motozawa Kazuo, aureola, ©architonic.com

Editée par Yamagiwa en 1972, la lampe Aureola (ou dite parfois Saturno) est toujours éditée actuellement et se décline en suspension ou en lampe de table disponible en deux dimensions. La surface cannelée de la structure en métal filé reflète et disperse la lumière.

Japon, luminaires, Motosawa Kazuo, suspension aureola
Japon, luminaires, Motosawa Kazuo, suspension aureola, ©architonic.fr

Studio Nendo

 

japon, luminaires, studio nendo, suspension Maki, 2011
japon, luminaires, studio nendo, suspension Maki, 2011, ©architonic.com

Du studio Nendo dont nous avons déjà présenté quelques oeuvres dans un autre article, nous retenons la lampe Maki. Constituée d’une feuille d’aluminium courbée en forme de cône, cette suspension offre une ligne élégante et épurée. Créée en 2011 et éditée par Foscarini, elle est disponible en blanc ou gris.

Noguchi Isamu

Connu pour sa série d’innombrables lampes en papier nommées Akari  Light Sculptures, créées en 1951 et éditées par Vitra, Noguchi Isamu travailla aussi bien les lampadaires et les suspensions que les lampes de table. Nous faisons donc un choix parmi ses nombreux luminaires.

Ora Ito

japon, luminaires, ora ito, one line, 2005
japon, luminaires, ora ito, one line, 2005©architonic.com

La très minimaliste lampe One Line créée en 2005 et éditée par Artémide est en aluminium et pivote sur son plan horizontal.

Shoichi Uchiyama

japon, luminaires, shoichi-uchiyama-suspension-enigma-
japon, luminaires, shoichi-uchiyama-suspension-enigma, © laboutiquedanoise.com

Dessinée en 2003 pour Louis Poulsen, la suspension Enigma, à la forme simple et légère, diffuse une lumière douce et feutrée, de haute qualité, capable d’illuminer de grandes pièces. Ses quatre abat-jour circulaires, reliés entre eux par des fils d’aluminium très fins, forment une cascade à l’apparence flottante et légère. Les surfaces supérieures, mates, diffusent la lumière, tandis que les surfaces inférieures, brillantes, la réfléchissent. La source lumineuse est, quant à elle, parfaitement cachée à l’intérieur du cône afin d’éviter toute forme d’éblouissement. En 2007, elle a reçu le prestigieux IF Design Prize, à Hanovre.

Teruhiro Yanagihara

japon, luminaires, Teruhiro Yanagihara,suspension chords,2011
japon, luminaires, Teruhiro Yanagihara,suspension chords,2011, ©archiexpo.fr

Deux simples feuilles d’acier plié composent la suspension Chords du designer japonais Teruhiro Yanagihara qui rappelle les pliages d’origami par sa forme aérienne et minimaliste. Les deux cercles incurvés dirigent la lumière et sont calculés de manière à présenter un profil asymétrique quel que soit l’angle de vue. Elle possède une finition gris, noir ou blanc mat pour la face extérieure des cercles, et blanc glossy pour l’intérieur. Créée en 2011, elle est éditée par Pallucco.

Tokujin Yoshioka

japon, luminaires, Tokujin Yoshioka,Teardrop, 2007
japon, luminaires, Tokujin Yoshioka,Teardrop, 2007, ©architonic.com

La lampe Tear drop du designer Tokujin Yoshioka, imaginée en 2007 pour la marque de luminaire japonais Yamagiwa, frappe par sa simplicité. Réalisée en verre et aluminium, elle ressemble à une bulle lumineuse à la paroi épaisse. Tous les assemblages et détails techniques sont cachés afin de conférer à cet objet la forme la plus « essentielle » possible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *