italie, gaetano Pesce, Wan-Chai Chair

Gaetano Pesce : entre concept et baroque

Rattaché au courant du Radical Design, Gaetano Pesce conteste l’uniformisation de la production industrielle et remet en question ses modes de fabrication. Pour pallier au design rationaliste, il  introduit parfois une dimension poétique, souvent baroque, et sans aucun doute excentrique dans des créations uniques qui touchent à l’onirisme.

italie, gaetano pesce, portrait
italie, gaetano pesce, portrait, ©arrivetz.com

Né en 1939 à la Spezia, Gaetano Pesce fait des études d’architecture à l’IUAV de Venise et fréquente dans la même ville l’institut de design industriel, une école expérimentale.

Il commence sa carrière de designer en 1962 en expérimentant de nouveaux matériaux et des formes inhabituelles. Gaetano Pesce dans ses productions s’interroge sur la signification de l’objet et opère une remise en cause du postulat traditionnel du design, à savoir sa fonctionnalité. Ses créations deviennent des manifestes à travers lesquels il exprime son questionnement sur certains sujets tels que la femme, le temps, le vieillissement, la mort aussi bien de l’être humain que de la matière, voulant rendre à l’objet sa capacité expressive.

Italie, gaetano pesce, fauteuil UP 5
gaetano pesce, fauteuil UP 5, ©deco-design.biz

En 1969, il crée le fauteuil UP 5 Donna, aux formes antropomorphes qui marque le début de sa collaboration avec l’industrie. Le fauteuil évoque une déesse préhistorique de la fertilité, liée à une forme ronde, symbole de captivité : « Cette réalisation m’a permis d’exprimer ma vision de la femme. Toujours sédentaire, elle reste malgré elle prisonnière d’elle-même. La forme de ce fauteuil, évoquant les formes généreuses d’une femme, retenue par un boulet au pied, m’a permis de renvoyer à l’image traditionnelle du prisonnier. » Le montage et la commercialisation de ce siège, qui fait partie d’une série de six, sont aussi peu conventionnels que la forme en elle-même. La technique de moulage de grandes pièces, mise au point par B & B Italia, a permis d’amorcer une nouvelle phase dans la fabrication traditionnelle de meubles rembourrés. Donna est constituée d’un bloc moulé, sans structure porteuse, constitué d’alvéoles de mousse polyuréthane compact et rigide.

italie, Gaetano Pesce, lampe Moloch
italie, Gaetano Pesce, lampe Moloch, 1971, ©stylepark.com

En 1971, il collabore avec BracciodiFerro (société du groupe Cassina) pour la production d’objets d’avant-garde. C’est à ce moment qu’il crée la lampe Moloch, une lampe de table qu’il transforme en un objet au format XXL qui deviendra un objet emblématique. La structure est en aluminium anodisé et acier, le globe en verre pour une  hauteur de 2 m 86 et un diamètre de 86 cm. Cette lampe figure à la collection du MOMA à New York.

italie, gaetano Pesce, chaises Golgotha, 1972
italie, gaetano Pesce, chaises Golgotha, 1972,©myhomedesign.com

En 1972-73, il imagine la série Golgotha, suite de chaises et bureau,  contenant de la fibre Dazon et durci à la résine de polyester pour les éditions Cassina.

italie, gaetano Pesce, rag chair, 1972
italie, gaetano Pesce, rag chair, 1972, ©designboom.com

La même année, il crée la Rag Chair en tissu et latex et la biliothèque Carenza en mousse de polyuréthane rigide. Cette bibliothèque est l’objet d’une recherche sur le défaut de fabrication comme générateur de différence entre les produits d’une même série.

gaetano pesce, bibliothèque carenza, 1972
gaetano pesce, bibliothèque carenza, 1972, ©over-blog.net

Dans le moule, couché  dos sur le dessus, est coulé du polyuréthane en expansion sans évents pour l’évacuation de l’air ; celui- ci, alors emprisonné, arrête la coulée de façon aléatoire.

italie,gaetano pesce, table sanson, 1980
italie,gaetano pesce, table sanson, 1980,©designboom.com

En 1980, il crée la chaise Dalila en polyuréthane rigide moulé et résine époxy, exécutée d’après une maquette en plâtre, ainsi que la table polychrome Sanson en résine moulée. Le versement simultané de quatre couleurs différentes opère un résultat aléatoire dans la jonction des couleurs.

italie, gaetano pesce, chaise dalila, 1980.
italie, gaetano pesce, chaise dalila, 1980, ©drouot.com

La même année, il imagine le canapé Tramonto à New York à structure en contreplaqué et coussin de mousse de polyuréthane garnis de polyester pour les éditions Cassina. Une variante existe sous le nom de Notturno à New York.

italie, gaetano Pesce, canapé tramonto à new york, 1980
italie, gaetano pesce, canapé tramonto à new york, 1980, ©drouot.com
italie, gaetano Pesce, notturno a new york
italie, gaetano Pesce, notturno a new york, ©cassina .com

En 1983, il décide de s’établir à New York, après avoir longtemps vécu à Paris. En 1986, il crée le fauteuil I Feltri, entièrement élaboré en feutre de laine épais, renforcé par de la résine thermodurcissable et fixé à l’aide de ficelles de chanvre. Au-dessus, une housse matelassée intégrant une ouate en polyester permet à l’utilisateur de se retrouver dans un véritable cocon.

italie, gaetano Pesce, I Feltri, 1986
italie, gaetano Pesce, I Feltri, 1986, ©cassina.com
italie, gaetano Pesce, Wan-Chai Chair
italie, gaetano Pesce, Wan-Chai Chair, ©gaetanopesce.com

En hommage à Hong Kong, est conçue en 1986 la chaise à la nature morte  Wan-Chai chair restée à l’état de prototype.

Pour Cassina, le canapé Canareggio, conçu en 1987 offre une multitude de configurations et de couleurs. Série de dix éléments modulables différents entre eux par leur forme, volume et dimension, utilisés soit seuls, soit en combinaisons, qui forment des compositions d’assises droites ou en angle, sans limitation du nombre de places. L’accoudoir simple sert à parachever les compositions désirées; il peut s’accrocher aussi bien à droite qu’à gauche des différents éléments.

italie, gaetano Pesce, canapé cannaregio, 1987
italie, gaetano Pesce, canapé cannaregio, 1987, © architonic.com

La structure portante est en bois multiplis et le rembourrage en mousse de polyuréthane, les revêtements sont amovibles, en tissu ou cuir, et peuvent être différenciés pour le dossier, l’assise ou les accoudoirs.

italie, gaetano pesce, membranes armchair, 1990
italie, gaetano pesce, membranes armchair, 1990,©gaetanopesce.com

En 1990, il imagine le majestueux fauteuil Membranes composé de résine, de mousse de polyuréthane et de fibre de verre. L’apparente fragilité du dossier offre un beau contraste avec la robustesse des accoudoirs et le satiné du siège.

 

 

itale, gaetano Pesce, Sensa fine Unica, 2010
itale, gaetano Pesce, Sensa fine Unica, 2010, ©gaetanopesce.com

Créé en 2010, le fauteuil Sensa Fine Unicaconstitué de PVC polychrome, existe en différentes tailles et autres coloris.

En 2012, il crée une série de tables en polyuréthane rigide, uréthane mou et résine époxy sur le thème de l’eau, chacune d’elle reproduisant une surface différente selon le type aquatique (rivière, lac, océan, etc).

Il est également l’auteur de lampes assez singulières, baroques et excentriques, dont nous donnons un choix dans la galerie ci-dessous.

Les produits de Gaetano Pesce sont exposés dans plus de trente collections permanentes des musées du monde entier, tels que le MOMA de New York ou de San Francisco, le Vitra Museum, le centre Pompidou ou le musée des Arts Décoratifs de Paris et dans de nombreuses galeries d’art, bien que lui-même ne donne pas à ses produits le statut d’art, la distinction entre art, design et industrie lui semble peu pertinente, toute création étant un produit devant  célébrer l’individualité.

Nous ne pouvons dans le cadre de cet article englober toute l’oeuvre de Gaetano Pesce, même en se limitant au design, et rappelons qu’il fut également architecte, et nous renvoyons donc le lecteur à son site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *