Fauteuil-duo-seat-par-muller-van-severen-2

Le confident : une assise face à face

Le confident est un siège à deux places en forme de S composé de deux fauteuils accolés et inversés. Imaginé vers la fin du XIXème siècle, sous Napoléon III, ce siège de salon permet à deux personnes en vis-à-vis de converser en toute discrétion. Ce type de fauteuil est aussi appelé siamoise. L’indiscret quant à lui est un siège à trois places en forme d’hélice à trois pales. Il permet à trois personnes de
s’asseoir ; la troisième, considérée comme « indiscrète», lui a donné son nom par comparaison avec le confident. Bien qu’ancien et un peu désuet, le confident est de temps en temps remis au goût du jour par les designers. Un aperçu de fauteuils ou canapés qui permettent les confidences.

 

tête à Tête chairs, Warren Mac Arthur, 1930, ©DR
Tête à Tête chairs, Warren Mac Arthur, 1930, ©DR

Du designer américain Warren Mac Arthur, conçues en 1930, les tête à tête chairs en métal tubulaire reprennent la forme classique du S.

 

Fauteuil-duo-seat-par-muller-van-severen-2
Fauteuil duo seat, Muller-Van Severen, ©mullervanseveren.be

Un mélange élégant et minimaliste de tubes d’acier et de cuir par le duo de créatifs belges Fien Muller et Hannes Van Severen. Le fauteuil Duo Seat s’inscrit dans un parallélépipède rectangle dont certaines des arêtes forment la structure.

canapé tête à tête, André Arbus, ©DR
canapé tête à tête, André Arbus, 1958©DR

Canapé Tête à Tête d’André Arbus créé en 1958. Assise en cuir, et piètement en aluminium et bronze patiné.

canapé face à face, Pierre Paulin, 1968, ©DR
canapé face à face, Pierre Paulin, 1968, ©DR

Canapé Face à Face de Pierre Paulin, créé en 1968, en bois, métal, mousse et tissu (collection du Mobilier National). Une forme sensuelle conçue pour suivre le corps humain.

Confident béton, Jean-Michel Ducancelle, ©LCDA
Confident béton, Jean-Michel Ducancelle, ©LCDA

Confident en forme de S en béton lège bicolore de Jean-Michel Ducancelle pour LCDA (La compagnie des Arts).

La Moebius Chair dessinée par le designer Gaëtan Van de Wyer pour la marque thaïlandaise Onyx furniture doit son inspiration et son nom à la forme du ruban éponyme. Une assise entièrement en  rotin.

Moebius chair, Gaëtan Van de Wyer,©Onyx furniture
Moebius chair, Gaëtan Van de Wyer,©Onyx furniture
Confident, Luca Nichetto, ©DR
Confident, Luca Nichetto, ©DR

Banc  Earhart en aluminium laqué  par Luca Nichetto. Edité par la Chance. Un clin d’oeil à Amelia Earhart, première femme à avoir traversé l’Atlantique, en solitaire, à bord du Lockheed Vega 5B, son célèbre avion rouge en aluminium. Le designer a été l’invité d’honneur au salon international du meuble à Cologne. Il a aussi été remarqué à Milan.

Fauteuil confident, chit chat chair, Dan Yeffet, Bensim BENSIMON, ©DR
Chit Chat chair, Dan Yeffet, ©Bensim BENSIMON

La Chit Chat chair est un siège à armature filaire du designer Dan Yeffet pour Bensim Bensimon. Vendu par la Redoute. On aime sa forme aérienne  et rigoureuse.

Austrian Loop chair,Ian-Stell, ©ian stell
Austrian Loop chair,Ian-Stell, ©ian stell

Le designer américain Ian Stell présente à la Design week Miami, en 2015, un banc déployable qui forme deux chaises conjointes lorsqu’il est contracté. Disponible uniquement en 5 exemplaires, ce meuble a été fabriqué à l’aide de 800 pièces d’érables et de 200 pivots en laiton qui permettent le déploiement de l’ensemble. Il est composé de sections de bois placées horizontalement et parallèllement avec des pièces plus courtes placées à angles droits pour les relier. Le nombre d’utilisateurs et la distance entre eux peut varier selon l’extension du siège.

Austrian Loop chair,2, Ian Stell, ©ian stell
Austrian Loop chair, Ian Stell, ©ian stell

L’idée de ce siège vient des chaises de conversation. Le tête à tête, ou chaise de conversation est une typologie intéressante à explorer de différents points de vue. Typologiquement, cette configuration de siège symétrique est prévu pour favoriser l’interaction sociale, mais il le fait d’une manière fixe. Le mouvement dans cet objet sert un but pratique, mais je considère les moyens kinétiques par lesquels il assume différentes formes comme une chorégraphie ou une composition musicale. Pour créer cette chaise le designer s’est inspiré du pantographe, une invention du
XIVème siècle qui est un instrument de dessin, formé de tiges articulées qui permet de faire des agrandissements ou des réductions en utilisant les propriétés de l’homothétie pour conserver les proportions entre le dessin original et la copie. J’ai toujours été fasciné par les mécanismes simples et vernaculaires. Il y a sans doute beaucoup d’applications plus anciennes  que le pantographe, mais cet objet démontre éloquemment la fonction du mécanisme : transmettre et multiplier le mouvement de manière pertinente.

 

 

 

Une réflexion sur “ Le confident : une assise face à face ”

  1. Le couple ainsi installé, l’un et l’autre se voient. Situés dans deux plans parallèles, il leur faut pour se regarder tourner la tête, du même côté, en contrôlant leur mouvement pour ne pas s’effleurer seulement. Pour des raisons de confort, chacun est naturellement porté à regarder devant soi. Combien de temps peut durer le dialogue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *