fauteuil Cube, Alessandro Beda, untitled chair, ©alessandrobeda

Le fauteuil cube au XXIème siècle

Le fauteuil cube au XXIème siècle prend des libertés et se conceptualise. Un aperçu de quelques créations.

Plongez dans le fauteuil Fun Foam Chair de la designer  Yu-Wing Wu. Un bloc de mousse troué par des triangles de formes variables, leur disposition et leur taille sont basées sur un calcul  de la structure spatiale : la dégression. Ce fauteuil en forme de tofu s’adaptera automatquement au poids et à la posture de l’utilisateur.

fauteuil cube, Fun Foam Chair,Yu-Wing Wu, ©DR
Fun Foam Chair,Yu-Wing Wu, ©DR

 

fauteuil cube, Lost in Sofa, Daisuke Motogi, ©DR
Lost in Sofa, Daisuke Motogi, ©DR

Lost in Sofa est un fauteuil imaginé par l’ar-
chitecte japonais Daisuke Motogi. Entièrement conçu en plis pour pouvoir y coincer des livres, des télécommandes, des CD…

Giovanni Gennari and Alisee Matta, cachés derrière le nom de leur studio — Nobody&Co — proposent la Bibliochaise présentée en 2008 au salon Maisons et Objets. Ce siège est, comme son nom l’indique, à la fois un fauteuil et une bibliothèque.

fauteuil cube, bibliochaise, nobody&Co, ©nobodyandco.it
bibliochaise, nobody&Co, ©nobodyandco.it

S’asseoir et  vivre au milieu de vos livres préférés est un sentiment très fort, c’est comme être assis au milieu de vous, de votre esprit, chaque livre que vous lisez devient une partie de vous et de qui vous êtes. Les voir grandir à l’intérieur et autour de vous est incroyable. Le concept visuel de ce sentiment est la Bibliochaise. La Bibliochaise contient cinq mètres linéaires de livres. Elle est conçue pour la joie d’être entouré de ses livres préférés  le tout à portée de main pour des immersions de lecture profondes. La Bibliochaise est faite avec des matériaux adaptés à partir de technologies de yacht de haute performance, avec l’innovation supplémentaire de roues cachées. La finition standard pour la Bibliochaise est en bois  à pores ouverts laqué blanc ou noir. Combinaisons de couleurs disponibles sur demande. Coussin amovible  disponible dans une large gamme de couleurs en cuir ou tissu.

fauteuil cube, Kouichi Okamoto, Composition chair, 2009, ©kyouei-ltd.co.jp,
Kouichi Okamoto, Composition chair, 2009, ©kyouei-ltd.co.jp,

La Composition chair de Kouichi Okamotofut fabriquée à la main par le designer lui-même. Un travail de 6 mois ! Constituée uniquement de fils de fer tordus passés par un outil prévu à cet effet et  tressés un à un. Aucune vis ni soudure. Le résultat est bluffant. Création : 2009.

fauteuil cube, Christopher Daniel, Vuzzle, 2010©
Christopher Daniel, Vuzzle, 2010©DR

La modulation est un véritable art de vivre et certains créateurs s’en servent pour créer des meubles  qui, tout en ne négligeant pas l’es-
thétique, combinent pratique et design. L’une des tendances actuelles du design est bel et bien le cube. Illustration parfaite de cette mode : le Vuzzle. Constitué de 59 coussins aimantés, ce fauteuil — qui se décline en 3 modèles : Vuzzle Neat, Vuzzle Milk, Bloody Mary Vuzzle — imaginé par le designer Christopher Daniel, ne passe pas inaperçu et permet des arrangements pratiques. Il reprend le principe du diagramme de Voronoï, aussi appelé décomposition de Voronoï, qui représente une décomposition particulière d’un espace métrique. Cet objet ultra design se transforme instantanément en fauteuil club confortable en enlevant 13 de ses coussins, le reste des coussins pouvant servir de repose-pieds.

fauteuil cube, Muller Van Severen, solo seat granito, 2012, ©mullervanseveren.be
fauteuil cube, Muller Van Severen, solo seat granito, 2012, ©mullervanseveren.be

Fien Muller et Hannes van Severen, connus sous le nom de Muller Van Severen, proposent des collections aux lignes minimalistes. En atteste le fauteuil Solo Seat Granito créé en 2012. Composé d’une armature aux lignes légères en métal plaqué, d’une peau suspendue qui fait office d’assise et d’une table en granito.

fauteuil cube, Kouichi Okamoto, Construction chair, 2010, ©kyouei-ltd.co.jp
Kouichi Okamoto, Construction chair, 2010, ©kyouei-ltd.co.jp

Le designer japonnais Kouichi Okamoto, pour le studio Kyouei Design, nous présente son concept de fauteuil métallique nommé Construction Chair. Une jolie réalisation entièrement en cuivre pour un poids total de 120kg. Chaque petit cube de cuivre est empilé et soudé à ses voisins en une composition originale.

fauteuil cube, Pawel Grunert, Siège SIE 46, 2010, ©DR
Pawel Grunert, Siège SIE 46, 2010, ©DR

Un mélange de brutalisme et de récupération vient teinter d’excentricité des œuvres souvent puissantes, parfois poétiques, en tous les cas assez radicales, du designer polonais Pavel Grunert. De forme minimaliste, la chaise SIE 46, créée en 2010, allie une structure en métal à de  l’osier taillé.

Pour voir d’autres meubles de Pawel Grunert, voir ici.

fauteil cube, Thomas Feichtner, M3 arm chair, 2011, ©thomasfeichtner.com
Thomas Feichtner, M3, 2011, ©thomasfeichtner.com

La M3 chair du designer autrichien Thomas Feichtner a été spécifiquement développée pour la Vienna Design Week de  2011. Cet objet au thème géométrique présente une construction ouverte et aérienne. L’installation met en évidence non seulement la tension entre fermé et ouvert, lourd et léger, surface et ligne, production de masse et copie unique, mais aussi la symbiose entre la fabrication traditionnelle et le design contemporain.

fauteuil cube, fauteuil cube , Thomas Feichtner,M3, ©DR
fauteuil cube , Thomas Feichtner,M3, ©DR

Ce modèle expérimente la fonctionnalité,  l’ingénierie structurelle et matérielle. Son dos et ses accoudoirs ne sont que des tangentes de la construction, la surface du siège flottant à l’intérieur de la construction. M3  crée un espace. Les dimensions de la M3 mesurent un mètre cube, d’où son nom. La chaise est fabriquée d’un seul et même matériau: le chêne. Cela est un choix conscient et se revendique comme un retour à la tradition du travail du bois soutenu par des ateliers de meubles d’autrefois.  Comme beaucoup d’œuvres de Feichtner, la M3 est à comprendre comme un examen artistique et expérimental retiré de l’industrie et de la production de masse, et propose un dialogue entre art et design. Existe également en métal.

 

fauteuil cube, M100, Matias Ruiz, ©ruizsolar.cl
fauteuil cube, M100, Matias Ruiz, 2013©ruizsolar.cl

Le siège M100 du designer chilien Mathias Ruiz est né d’une volonté de développer une chaise en utilisant très peu d’éléments : l’acier et  la corde. L’acier donne corps à la structure primaire et soutient la corde, qui a pour fonction de construire une parfaite ergonomie pour le bon ajustement des utilisateurs. Ainsi, chaque élément a sa fonction spécifique, créant une association accueillante et attrayante.  M100 se compose de 90 mètres de corde en polypropylène et la structure tubulaire n’emploie pas moins de 10 mètres de barre d’acier. Présenté à la Milano Design Week en 2013.

fauteuil cube, Junpei Tamaki, 2450 chair, ©
Junpei Tamaki, 2450 chair, ©

La 2450 chair du designer japonais Junpei Tamaki , présentée au Salon satellite de la Milan Design Week en 2013, utilise uniquement des bâtons acryliques de 5mm pour sa construction. D’apparence fragile la forme est construite comme une structure d’architecture. La mise en œuvre du thème  « puissance de la  faiblesse». Image courtesy Satoshi Asakawa.

fauteuil cube, Per Jensen, Fauteuil Anna marta,
Per Jensen, Fauteuil Anna Marta,©DR

Per Jensen, designer basé du côté de Stockholm, passé par la Royal Danish Academy Copenhagen, nous présente son projet baptisé Anna Marta, fauteuil né de l’explora-
tion du cube. Découpées, ajourées, inclinées, striées, les formes et possibilités semblent multiples. Le designer trouve l’identité de sa création en ajourant accoudoirs et piètements, des lattes inclinées selon le même angle que le dossier. Modèle graphique et enveloppant, le fauteuil a été réalisé en pin. Créé en 2014. Ce siège est le résultat d’une exploration du cube et des opportunités que cette forme donne au siège. C’est le premier résultat de ma recherche. J’ai pévu de faire au moins deux autres versions dans les mêmes dimensions mais, avec d’autres matériaux. L’idée d’employer des tiges de bois est le résultat de ma volonté d’ouvrir la forme. Le résultat est un siège semi-transparent avec une expression graphique et stricte. 

fauteuil cube, Kati Meyer Brühl, Muskat armchair, ©bonluxat.com
Kati Meyer Brühl, Muskat armchair, ©bonluxat.com

Le fauteuil Muskat de Kati Meyer Brühl, présenté au Salon du Meuble de Milan en 2015, offre une conception réduite à l’essentiel. Un cadre de bois en hêtre massif a été huilé en utilisant soit une couleur, soit une huile transparente. Un coussin de dos et des reposoirs de bras peuvent être ajoutés. Une forme débarrassée de sa lourdeur aux lignes intemporelles.

fauteuil cube, Ova Easy, Christian Dorn : Stiltreu.
Ova Easy, Christian Dorn ©Stiltreu.

Christian Dorn, designer allemand fondateur du studio Stiltreu, nous propose le fauteuil Ova Easy. Une forme qui allie rigueur, légèreté et confort. Armature de métal  et coussins rembourrés en apesanteur. Un dessin aux formes simples, intemporelles, à la géométrie douce.  Disponible en tissus ou en cuir, le cadre se décline en 5 couleurs différentes.

fauteuil cube, Untitled chair, Alessandro Beda, ©DR
Untitled chair, Alessandro Beda, ©DR

Untitled chair est un concept proposé par le designer portugais Alessandro Beda. Le siège est composé de 100 amortissseurs à gaz garnis de mousse qui s’adaptent au poids et à la forme de l’utilisateur. Les mesures de la chaise sont exactement celles du fauteuil LC2 du Corbusier. A notre connaissance, ce siège est encore à l’état de prototype. Puisse-t-il trouver un éditeur !

Enfin esprit do it yourself pour ce fauteuil composé de palettes pour un esprit chantier!

fauteuil cube, DIY, ©DR
fauteuil cube, DIY, ©DR

 

 

 

Une réflexion sur “ Le fauteuil cube au XXIème siècle ”

  1. Le cube pour s’asseoir ne concerne-t-il pas fondamentalement la problématique de la quadrature du cercle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *