années 30,luminaires, Louis Sognot, Charlotte Alix, lampe de table

Les années 30 : les luminaires

Au milieu des années 20, l’exploration des propriétés de l’éclairage électrique sera au coeur de l’architecture moderne et des aménagements intérieurs. L’exploitation de l’ampoule incandescente dont la production de masse est envisageable à partir de 1927 —date à laquelle nous faisons commencer les années 30 — va stimuler la créativité des artistes, architectes, maîtres verriers et décorateurs. Inspirés par les expérimentations rationnelles du Bauhaus, les créateurs et industriels avant-gardistes français vont s’attacher à célébrer la lumière électrique. Les nouvelles formes seront modernes et architecturales, mises en valeur par l’utilisation de matériaux innovants qui réfléchissent la lumière comme l’aluminium, le métal chromé et le verre dépoli, parfois moulé. Nous présenterons les modèles issus du modernisme qui nous paraissent les plus intemporels  et peuvent se caractériser par l’utilisation de formes simples et rationnelles.

Boris Lacroix (1902-1984)

années 30,luminaires, boris_lacroix_paire_de_lampes_de_table_vers_1930_
boris_lacroix_paire_de_lampes_de_table_vers_1930_©christies.com

Architecte et designer, Boris Lacroix débute sa carrière en 1920 en intégrant l’atelier de Paul Dumas. Il fut par la suite le directeur de la maison de couture Vionnet de 1924 à 1937, période pendant laquelle il conçoit meubles et luminaires dont il présente certains modèles au Salon des artistes décorateurs en 1927.

années 30, luminaires, Boris Lacroix,
années 30, luminaires, Boris Lacroix,©liveauctioneers.com

De Boris Lacroix, nous présenterons cinq lampes. D’une part, les lampes de chevet ou à poser avec abat-jour sphérique en verre dépoli enchâssé dans une base cruciforme en nickel (cf.plus haut); d’autre part, la paire de lampes de chevet constituées également d’une base cruciforme en nickel et d’un abat-jour cylindrique en verre dépoli (cf.ci-dessus).

années 30, luminaires, Boris lacroix, veilleuse
années 30, luminaires, Boris lacroix, veilleuse,©1930.fr

Nous aimons également la lampe de table à double base circulaire  en métal, surmontée d’un pied parallélépipédique chromé de base carrée à bras articulé. Le cache ampoule cylindrique est en verre dépoli. Pour sa forme simple, nous retenons la lampe à poser cylindrique constituée d’un piètement circulaire en métal et d’un cylindre en verre dépoli entouré des trois feuilles de métal convexe.

boris-lacroix--lampe-a-poser-moderniste
boris-lacroix–lampe-a-poser-moderniste,©artvalue.com

Enfin, nous terminerons par la lampe composée de deux éclairages, constituées par deux cache-ampoules en verre dépoli ; l’un, en bas, cylindrique, l’autre, en haut,  conique et dont la structure est en métal chromé.

 

années 30, luminaires, boris-lacroix
années 30, luminaires, boris-lacroix©artz.fr

Eileen Gray

années 30,luminaires,tube-de-lumiere-eileen_gray
tube-de-lumiere-eileen_gray,©art-zoo.com
années 30, luminaires,roattino-lampadaire-eileen_gray
roattino-lampadaire-eileen_gray©art-zoo.com

En 1927, Eileen Gray crée la lampe tube de lumière et, en 1931, le  lampadaire Roattino constitué de tubes en acier laqué noir formant un S et d’un pivot permettant différentes positions de l’abat- jour.

Les ateliers Jean Perzel

Maître verrier et orfèvre, Jean Perzel crée son atelier en 1923.

années 30, luminaires, jean perzel, lampe de chevet
lampe de chevet, Perzel, 1928©catherinevernet

Nous retenons la lampe de chevet constituée d’un socle à gradin décentré surmonté d’un cylindre de verre dépoli autour duquel coulisse un cache orientable qui permet de moduler l’intensité lumineuse.

années 30, luminaires, applique perzel-©catherinevernet
années 30, luminaires, applique perzel-©catherinevernet

La finition existe en chrome, laiton, nickel mat ou noirci (canon de fusil), comme pour tous les modèles édités par les ateliers Perzel. Rappelons que ces lampes sont toujours éditées aujourd’hui et qu’elles peuvent être re-dessinées sur mesure. Nous renvoyons le lecteur au site des ateliers Perzel pour d’autres modèles.

années 30, luminaires, lustre perzel-©catherinevernet
années 30, luminaires, lustre perzel-©catherinevernet

années 30, luminaires, maison desny,
années 30, luminaires, maison desny,
©liveauctioneers.com

Les lampes de la maison Desny (1927-1933)  aux lignes très construites, évocatrices d’un gratte-ciel ou d’un composant de machine électro-mécanique, sont représentatives de la pure esthétique industrielle qui  domine. En laiton chromé et plaques de verre, ces construction se déclinent en carré, triangle et même hexagone.

années 30, luminaires, maison-desny-lampe de table-
maison-desny-lampe de table-©artvalue.com

années 30 luminaires, robert_mallet-stevens_lampe_de_bureau_vers_1930_
robert_mallet-stevens, lampe_de_bureau_vers_1930_©christies.com

Robert Mallet Stevens crée une lampe de bureau en fer nickelé de section rectangulaire ; le réflecteur, porté par un pied latéral , enchâsse cinq plaques de verre dépoli. La base à gradins, caractéristique formelle récurrente des années trente, est agrémentée de deux cubes métalliques simulant les interrupteurs.

Quelques modèles supplémentaires

années 30, luminaires,jacques_adnet,Compagnie_des_arts_francais,lampe_a_poser
jacques_adnet,Compagnie_des_arts_francais,lampe_a_poser,©christies.com

De Jacques Adnet, pour la Compagnie des arts français, la lampe à poser, créée vers 1928, en métal tubulaire argenté, formée de deux grands carrés superposés et reliés angle à angle. Le carré supérieur est muni de 4 néons et doublé d’un cadre en acier tubulaire en léger décroché. La base est en ébène massif.

années 30,luminaires, Louis Sognot, Charlotte Alix, lampe de table
Louis Sognot, Charlotte Alix, lampe de table©artcurial.com

De Louis Sognot et Chalotte Alix, nous adorons la lampe à poser à monture en métal nickelé et caches ampoules en cylindres de verre teinté bleu dans la masse sur socle rectangulaire en métal chromé. Cette lampe fut créée vers 1931. Plus courante, une version existe avec des tubes de verre incolores.

Pour son apparence sculpturale, nous choisissons la lampe de Jacques Le Chevalier — issu de l’école nationale des Arts Décoratifs — qui cumula les activités de verrier, décorateur, illustrateur, designer et graveur. L’ensemble de ses lampes prend pour base le métal.

années 30, luminaires, jacques_le_chevallier, lampe à poser,1927
jacques_le_chevallier, 1927©nathalieseroussi.com

Constituée d’une base en métal tripode, et de demis ou quarts de cercle de cercle disposés de manière aléatoire sur la base circulaire reliant les trois pieds, le luminaire  combine l’originalité du déconstructivisme  et la simplicité. Une seule forme, le cercle, est déclinée dans un seul matériau, le métal. Les techniques et assemblages sont empruntés à l’univers industriel et mécanique.

Du même, nous aimons la lampe de bureau, type 37, avec plumier, en aluminium brossé et ébonite noire. Le réflecteur, demi-cylindique, est posé sur un piètement vertical et une base rectangulaire. Ce modèle a été exposé au salon d’Automne en 1929.

années 30, luminaires,Jacques le chevalier, lampe de bureau, type 37;
Jacques le chevalier, lampe de bureau, type 37,©drouot.com
années 30, luminaires, René herbst, veilleuse, vers 1930
rene herbst, lampe veilleuse,vers1930, ©christies.com

René Herbst crée vers 1930 une veilleuse à base circulaire en laiton nickelé surmonté d’un cache ampoule cylindrique en verre dépoli agrémenté d’une plaque convexe métallique orientable le long d’une tige latérale. Présenté au Salon d’automne en 1931, le lustre à trois disques de bronzes chromés allie pureté des formes et simplicité structurelle.

années 30, luminaires,Rene-HERBST-lustre, 1931
Rene-HERBST-lustre, 1931,©jeanfrancisgaud.com

Nous terminerons par un grande classique des luminaires des années 30 : la lampe tulipe de Mazda. Créée en 1921 pour l’éclairage public intérieur et extérieur, la marque Mazda est réputée pour ses lampes fonctionnelles, solides et d’une grande puissance d’éclairage. La lampe tulipe, constituée d’un socle circulaire en fer laqué noir, d’un pied en bois peint noir en forme de cône allongé surmonté d’une opaline en forme de tulipe, a occasionné  de nombreuses copies.

années 30, lampe mazda-©catherinevernet
années 30, lampe mazda-©catherinevernet

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *