cornouiller-kousa-chinensis, jardin d'ombre

Les Cornus Kouza : un ravissement blanc

Les Cornus Kouza : des arbrisseaux ornementaux pour les petits jardins d’ombre

cornouiller-kousa-chinensis, jardin d'ombre
cornus-kousa-chinensis© gerbeaud.com

De la famille des cornacées, le cornouiller appartient au genre Cornus qui se subdivise en une cinquantaine d’espèces qui elles-mêmes se partagent en sous-espèces ou variétés.
La taxonomie en botanique est ardue et, selon les sources, parfois un peu approximative : Chinensis, par exemple, apparaît parfois comme une espèce du genre Cornus à côté de l’espèce Kouza, ou ailleurs comme une sous-espèce du Kouza. Le lecteur affuté aura de l’indulgence.

Variations et constantes du Cornus Kouza

Ces petits arbres se différencient, selon la variété, dans leur port et leur développement, la forme des feuilles, la couleur et la dimension des bractées. Quelques constantes pour les variétés retenues. Les feuilles sont caduques et deviennent rouge vif ou orange si l’été n’est pas trop pluvieux — autrement, les feuilles jaunissent et sèchent de manière quelconque. Ce qui fait l’intérêt de ces cornouillers, ce sont leurs bractées et la longueur de la floraison.

cornus kouza chinensis, bractée
cornus kouza chinensis

Souvent confondues avec les fleurs, les bractées sont en fait les dernières feuilles du rameau placées sous les fleurs, souvent insignifiantes et très petites que l’on pourrait prendre pour le centre de la fleur. Ces bractées apparaissent après la feuillaison au mois de juin et tombent mi-juillet à la fin de la floraison. La longueur de la floraison est l’un des intérêts du cornouiller : ses fleurs paraissant après les feuilles et non avant, la durée de floraison est plus longue. On peut espérer six semaines au lieu des trois semaines habituelles des floraisons de début de printemps — que l’on a avec les prunus, par exemple, ou autres fruitiers. Des petits fruits rouges, comestibles,

cornouiller kouza, fruit, jardin d'ombre
cornouiller kouza, fruit, ©jardindupicvert.com

semblables à des fraises, apparaissent après les fleurs, mais seulement dans le cas d’un été chaud ; sinon les fruits sont verts légèrement rosés et immangeables. Très rustiques, les cornouillers supportent des températures pouvant aller jusqu’à -20°. L’exposition la meilleure est la mi-ombre et le Cornus préfère un sol ordinaire, même acide et frais. Il  peut être planté dans un massif de fleurs de terre de bruyère ou en isolé sur une pelouse peu ensoleillée. La croissance est assez lente, 4 mètres en dix ans.

Le Cornus Kouza Chinensis

Originaire de Chine, le Cornus Kouza Chinensis, est le plus grand des arbustes retenus. Il peut atteindre un développement de 5/7 mètres en hauteur et de 3/5 mètres en circonférence. Mais la pousse est lente, et un arbre ne se développe que s’il en a la place. Son port est de forme conique inversée, et la nudité des troncs en cépée sur les premiers mètres en fait le plus graphique des cornouillers retenus.

cornouiller kouza, chinensis, jardin d'ombre
cornus kousa chinensis,© plantes-shopping.fr

Ses feuilles, au port retombant, sont ovales, vert foncé, légèrement ondulées et luisantes. Ses bractées, au nombre de quatre et de forme triangulaire, se détachent d’abord de manière érigée, comme un papillon, dans un ton vert pâle d’une grande délicatesse, pour progressivement devenir blanc pur en s’étalant au cours de la floraison.

Le Cornus Kouza Venus

Le cornouiller Kouza Venus est une variété horticole — c’est-à-dire créée, et non botanique — assez récente.

cornouiller kouza venus, jardin d'ombre
cornouiller kouza venus, ©jardindupicvert.com

Spectaculaire pour la grandeur de ses bractées, les plus grandes des Kouzas, le Kouza Venus est d’un port plutôt érigé et atteint les quatre mètres de hauteur, pour une circonférence de deux mètres. Au nombre de quatre et de formes arrondies, les bractées peuvent atteindre des dimensions de 10 à 20 centimètres et sont blanches ou roses. Il peut se tailler en circonférence pour épaissir les branches latérales et donner un port plus colonnaire.

cornus kouza venus
cornus-kouza venus,©photoa.dlnewera.com

Si vous décidez de le tailler, faites-le tout de suite après la floraison, sinon l’arbre ne donnera pas de fleurs l’année suivante, mais évitez de trop tailler. Autrement, en février-avril, supprimer les branches mortes et les rameaux trop faibles qui se croisent et partent vers l‘intérieur. Les feuilles sont larges, vert moyen et d’un port plat. Attention au plein soleil, risques de brûlures.

Le Cornus Kouza China Girl

D’un port qui l’apparente plus à un gros buisson qu’à un petit arbre, le cornouiller China Girl se situe entre le Venus et le Chinensis. La forme de ses bractées —  plus petites, mais plus nombreuses — de couleur ivoire est ovale et légèrement pointue comme le Chinensis, mais moins étroite ; leur diamètre est de 6 cm environ.

cornouiller kouza china girl, jardin d'ombre
cornouiller kouza china girl©ornamental-trees.co.uk

Les feuilles vert-foncé ont un port retombant. Cet arbre peut atteindre six mètres dans de bonnes conditions, mais possède un port retombant qui l’apparente à un jet d’eau.

cornus kouza china girl
cornus kouza china girl©pepinieres-chouvenc.fr

Quelques variétés supplémentaires

Le Cornus  Kouza Chinensis Great Star, intéressant pour sa taille qui ne dépasse pas les 3 mètres sur trois mètres — de même que le Cornus Kouza Teutonia — et à la floraison plus longue qui s’étale de juin à septembre. Le Cornus Kouza Nicole, qui possède de très grandes bractées de couleur crème, 8/10 cm pour un arbre de 5 à 6 mètres. Le Cornus Kouza Satomi à bractées rose foncé.

cornouiller kouza, satomi, jardin d'ombre
cornus-kousa-satomi, ©gerbeaud.com

Le Cornus Kouza Weisse Fontäne au port plus retombant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *