paravents années 30, paravents art déco, Gaston Suisse, ca 1925

Les paravents années 30 : matières d’exception

Stylisation et formes géométriques pour des motifs abstraits ou figuratifs ;  laques, marqueterie et travail du verre ou du métal dans les paravents années 30.

Eileen Gray (1878-1976)

paravent années 30, paravent art déco, Eilen Gray, paravent briques, 1922_1925
Eilen Gray, paravent briques, 1922_1925,©french-lifestyle.com

 

Le paravent  Briques, produit entre 1922 et 1925 par l’architecte et designer irlandaise Eileen Gray, se distingue par son élégance et sa modernité. Objet de luxe fabriqué main, la paroi  se compose d’une quarantaine de panneaux, rectangles de bois laqués noirs, dont la régularité est rythmée  par un rectangle plus petit placé en relief au centre de chaque face. Des bâtonnets en laiton relient, selon un espacement régulier, les unités entre-elles par les bords supérieurs et inférieurs, ce qui leur leur confère une autonomie de mouvement. En dépit de son caractère monochrome et répétitif et de sa rigueur géométrique, le paravent  s’anime de variations subtiles de lumière et de forme. Jeu sur les vides et les pleins, l’opacité des panneaux individuels contraste avec la transparence de l’ensemble.

paravents années 30, paravents art déco, Eileen Gray, ca1928
Eileen Gray, ca1928, ©vam.ac.uk

Formes géométriques et abstraites pour ce paravent qui appartient à la collection du Victorian and Albert Museum à Londres. En bois laqué noir et vermillon, et  feuille d’argent. Les éléments de fixations sont en laiton. Eileen Gray avait étudié la laque avec l’artisan japonais Seizo Sugawara.

paravents années 30, paravents art déco, Eileen Gray, 1926-29
Eileen Gray, 1926-29, ©artnet.com

Paravent en métal perforé, laqué rouge, noir ou gris. Imaginé dans les années 1926-29, ce paravent organise deux types de grillages : l’un avec des perforations carrés, l’autre avec des perforations rectangulaires.

Pour d’autres créations d’Eileen Gray : les lampes, cliquer ici et les tapis, cliquer ici.

Jacques Le Chevalier (1896-1987) et Louis Barillet (1880-1948)

paravent années 30, paravent art déco, Jacques Le Chevalier, ca 1930
Jacques Le Chevalier, ca 1930, ©christies.com

Fondateur historique, aux côtés de Mallet Stevens, de l’U.A.M. (Union des Artistes Modernes) en 1929, Jacques Le Chevalier travaillera en collaboration avec le verrier Louis Barillet et en tandem avec René Koechlin sur l’ensemble de ses luminaires modernistes.

paravents années 30, paravent art déco, Louis Barillet, ca1930
Louis Barillet, ca 1930, ©tribudesign.com

Parmi leurs travaux, nous retenons ces deux magnifiques paravents  constitués de verre, miroir, fer et plomb,  savant travail géométrique sur les variétés de surfaces du verre.

Pour voir une lampe de Jacques Le Chevalier, cliquer ici.

Jean  Dunand (1877-1942)

paravents années 30, paravents art déco, Jean Dunand, 1928
Jean Dunand, 1928, ©christies.com

D’origine suisse, puis naturalisé français, ce créateur aux multiples talents — puisque laqueur, dinandier, sculpteur, mosaïste, orfèvre et décorateur d’intérieur —  a légué de nombreux paravents laqués de la période art déco.

paravents années 30, paravents art déco, Jean Dunand, ca 1930
Jean Dunand, ca 1930, ©drouot.com

A droite un paravent composé de douze volets en bois recouverts à la  feuille d’argent et de laque naturelle ambrée, représentant un vol d’oiseaux ( canards? ) dans des joncs.

Gaston Suisse (1896-1988)

Laqueur français issu de l’école des Arts Décoratifs de Paris, puis de l’Ecole des Arts Appliqués, où il compléta sa formation notamment sur l’oxydation des métaux.

paravents années 30, paravent art déco, Gaston Suisse, ca 1925
Gaston Suisse, ca 1925, ©artcurial.com

En laque noire de Chine en fond et orné de lignes argentées brillantes, le paravent de Gaston Suisse dessine des formes qui composent un décor stylisé où l’on reconnaît cependant la vue d’une ville moderne de nuit, avec des silhouettes de gratte-ciel scintillants.

paravents années 30, paravent art déco, Gaston Suisse, détail
paravent art déco, Gaston Suisse, détail, ©artcurial.com

Le second paravent, à six volets et double face est en laque de Chine, feuilles d’argent oxydées et feuilles d’or usées. Le décor abstrait et géométrique évoque un paysage.

paravents années 30, paravents art déco, Gaston Suisse, ca 1925
paravents art déco, Gaston Suisse, ca 1925

Edgar Brandt (1880-1960)

paravents années 30, paravent art déco, Edgar Brandt, Oasis, 1928
Edgar Brandt, Oasis, 1924, ©christies.com

Edgar Brandt, ferronnier de génie, combina travail traditionnel et technologies émergentes de l’industrie. Le paravent Oasis, à cinq feuilles, sa pièce maîtresse, est un exemplaire unique datant de 1924. En fonte de fer, fer et laiton, il présente un décor de jardin tropical stylisé qui comporte une fontaine jaillissante en son centre, entourée d’une végétation luxuriante : de larges feuilles alternant le laiton et le fer dans des motifs de chevrons.

Donald Deskey (1894-1989)

Formes géométriques pour les abstractions en noir, rouge et argent de Donald Deskey. Les deux paravents à trois volets sont peints à l’huile sur toile et emploient de la feuille d’argent. Structure en bois. Le second paravent créé en 1928 fait partie de la collection du Virginian Museum of Modern Art.

Jean-Michel Frank (1893- 1941)

paravents des années 30, paravents art déco, Jean-Michel Frank, ca 1925
Jean-Michel Frank, ca 1925, ©classic-design.com

Ce sont les placages du designer et décorateur Jean-Michel Frank qui le distinguent de ses contemporains. Ci-contre un paravent à cinq feuilles à la marqueterie de paille, à motif répété d’éventail créé vers 1925.

 

2 réflexions sur “ Les paravents années 30 : matières d’exception ”

  1. Les paravents de Gaston Suisse sont vraiment exceptionnels, le décor est d’une modernité absolue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *