siège armature filaire, Plechac et Wielgus

Les sièges à armature filaire (partie 2)

Dans le prolongement de notre article précédent sur les sièges à armature filaire, nous présentons quelques modèles supplémentaires.

Les années cinquante 

sièges armature filaire, Eames, Wire chair
Eames, Wire chair©vitra

Les designers Charles et Ray Eames ont proposé en 1951 The Wire chair  qui connut un succès immédiat dû à l’ergonomie du siège, sa solidité et sa légèreté. Deux piètements possibles : l’un assez simple, constitué de quatre pieds en équerre ; l’autre, nommé Eiffel pour des raisons évidentes, plus sophistiqué.

 

sieges, armature filaire, Eames, Wire chair
Eames-Wire-Chairs, 1951, ©http://eames.co.nz
siege armature filaire,Cees  Breckman
Cees Breckman,
©dehuiszwaluw.nl
sièges armature filaire, Cees Brackman, Flamingo
Cees Brackman, Flamingo, ©palissander.nl

Du designer hollandais Cees Braakman pour Pastoe, trois chaises éditées en 1958. L’une, la chaise SM05, petite soeur de la Diamond chair de Harry Bertoia, est rééditée actuellement ; il en existe une version au dos grillagé verticalement ainsi qu’une Rocking chair, la Flamingo,  à l’assise et au dos plus droits.

sieges armature filaire, Cees Brackman, SM05
Cees Brackman, SM05,©artibazar.com

Les plus récents

Le duo tchèque, Ian Plechac et Henri Wielgus, présente  une série de chaises à armature filaire à la design week de Prague en 2013. L’une est la ré-interprétation de la mythique  Panton chair. L’autre, plus informe, nous laisse un peu perplexe quant à son supposé confort, mais nous séduit tout de même par l’entrelacs tourmenté de ces lignes. Des mêmes designers, pour Capellini, la Creslo Circle, plus géométrique.

siège armature filaire, Plechac et Wielgus
Plechac et Wielgus, ©Plechac et Wielgus
siège armature filaire, Plechac et Wielgus,circle chair
Plechac et Wielgus,circle chair©Plechac et Wielgus

Lauréat de l’ICFF (International Contemporary Furniture Fair)  en 2013, Carlo Aiello crée la chaise Parabola au design futuriste, mais néanmoins, paraît-il, très confortable.

siège armature filaire, Carlo Aiello, parabola chair
Parabola Chair, ©homeli.co.uk

Présentés au salon Maison et Objet en 2014, les sièges et tables Damroo par le studio Design Temple varient formes et couleurs.

siège armature filaire, Damrro, Design temple
Damroo série, Design temple, ©archiproducts.com

La maison Nola édite le fauteuil Grid de Komplot design, dont la forme nous rappelle en négatif le fauteuil nobody en béton des mêmes designers, comme s’il s’agissait de son moule,  et que l’on associerait volontiers dans un même espace. Du designer Ophir Zak, nous retiendrons la chaise Between the lines qui semble avancer sur une ligne invisible et dont le grillage original paraît doté de mouvement.

siège armature filaire,Grid, Komplot, Nola
Grid, Komplot, ©archiexpo.fr
siège armature filaire, Ophir Zak,
Stoll, Ophir Zak, ©archiproducts.com

Le plus brut 

siège armature filaire,S. et U. Berger,5-Minuten-stohl
5-Minuten-stohl ©sammlungen-archive.zhdk.ch

Créé en 1970, le modèle 5-Minuten-Stuhl des designers suisses Susi et Ueli Berger — resté à l’état de prototype à notre connaissance — apparaît comme un simple rouleau de grillage métallique qui aurait été plié à la hâte, d’où probablement son nom. Nous aimons son aspect brut, non fini et sa forme pourtant très aboutie.

Les sièges à armature filaire séduisent designers et éditeurs depuis maintenant  plus de soixante-dix ans et leurs jours ne semblent pas comptés : graphisme, solidité et légèreté  constituent probablement la clé de cette durée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *