milan design week, austrian design pioneers

Milan Design Week 2015 (partie 1) : le design autrichien

Rendez-vous bisannuel, la Design Week à Milan bat son plein : salon du meuble « in » et parcours « out » proposent les dernières nouveautés en matière de design. Coup d’oeil sur mes premiers coups de coeur.

Le design autrichien

Magnifique emplacement et superbe exposition pour les dernières créations des designers autrichiens qui proposent sièges, luminaires, accessoires de la table et même deux roues motorisés.

milan design week, Thomas Feichter, Carbon chair
milan design week, Thomas Feichter, Carbon chair, ©catherinevernet

Fibre de carbone pour le Carbon Chair du designer Thomas Feichtner. Monobloc très élégant aux lignes organiques, ce fauteuil allie légèreté et finesse.

milan design week, Thomas Feichtner, carbon chair 2
milan design week, Thomas Feichtner, carbon chair 2, ©catherinevernet

Recherche formelle sur les surfaces internes et externes, il est constitué d’une mince feuille de carbone qui touche le sol en trois points et dessine une ligne qui ondule pour former l’assise et le dossier. Producteur DFM Technologies. Edition limitée à 8 exemplaires.

milan design week 2015, Thomas Feichtner, Pipes Lamp
milan design week 2015, Thomas Feichtner, Pipes Lamp, ©catherinevernet

Du même designer la Pipes Lamp empile tuyaux de métal courbés les uns sur les autres pour composer une lampe en forme de cascade asymétrique. Concept simple et raffiné qui coupe des segments de métal tubulaire de différentes longueur en insérant des ampoules leds à chacune de leurs extrémités. Positionnées selon un angle à chaque fois légèrement différent, les tubes forment une spirale homogène à leur jonction. Un mélange d’Arte Povera et de style qui me plaît. Produit par Karboxx en 2015.

milan design week 2015SchoeneHeileWelt Design Studio, Baron
milan design week 2015SchoeneHeileWelt Design Studio, Baron, ©catherinevernet

Joli contraste de coussins moelleux sur un piètement filaire, avec le modèle Baron, SchoennHeileWelt Designstudio, propose un fauteuil léger, écologique pour un usage intérieur et extérieur. Recouverts d’un tissu qui offre l’apparence du feutre, deux coussins gonflables, en polypropylène issu de l’industrie des cargos, forment l’assise et le dossier ; la structure qui présente un piètement léger, en forme de patins,  est en acier à la finition de couleur cuivrée. Le siège est proposé  avec sa pompe, recouverte du même revêtement que les coussins. Produit par Braun Lockenhaus.

milan design week 2015, Fe - Zn,Dejana Kabiljo
milan design week 2015, Fe – Zn,Dejana Kabiljo, ©catherinevernet

Fe/Zn tient son nom de ses composants : fer et zinc. Mais le réduire à ses matériaux serait limiter son propos qui se veut contestataire et définit les issues de notre temps, questionnant notre désir d’art et de design. Les spires des ressorts, nues de tout ornement ou revêtement, simples et honnêtes, portent l’interrogation du designer Dejana Kabiljo qui blesse — par le brutalisme radical de la torsion des câbles métalliques, brûlés, javellisés et tordus jusqu’à devenir partiellement dorés — la notion de confort chère à notre époque. Produit par Kabiljo,Inc.

Milan design week, Martin Breuer Bono, Buchmeier
Milan design week, Martin Breuer Bono, Buchmeier, ©catherinevernet

Martin Bruno Meier réduit au minimum une bibliothèque en bois massif clair dont les lignes épurées tracent une verticale inclinée sur une paroi. Buchmeier tient sur une jambe et est fixé sur le mur à un angle de 5 degrés. Exercice d’équilibre stabilisé par le poids des futurs livres. Minimalisme pour un minimum de livres tout de même, mais l’objet est  esthétique et peut s’envisager pour une mise en valeur privilégiée d’autres objets. Produit par Nils Holger Moormann en 2014.

milan design week, Clemens Auer Industrial Design, Watercan
milan design week, Clemens Auer Industrial Design, Watercan, ©catherinevernet

Section « arts de la table », ma préférence va aux Watering can dessinées par Clemens Auer Industrial Design dont la forme stricte et pure, au profil dessiné et émacié, oppose la douceur de la courbe à la ligne brisée. Leur dessin a été conçu dans la tradition du travail sur le métal instauré par les initiateurs du design viennois Joseph Hoffmann et Kolo Moser ainsi que sur les streamlines des paquebots Art déco. A cette recherche formelle s’ajoute une dimension fonctionnelle, puisque ces récipients font office aussi bien de carafes que de bouilloires électriques. Coup de maître! Produit par Senions Metalworks en 2014.

milan design week 2015, L.Köber et M. Mattner, Foldaway
milan design week 2015, L.Köber et M. Mattner, Foldaway, ©catherinevernet

Dans les accessoires, le cintre pliable Foldaway de Louisa Köber et Marie Mattner a retenu mon attention. Premièrement l’alliance du métal et du plastique, du gris froid et du rouge pétant, du lisse et du strié propose un contraste qui attire l’oeil et le retient. Par ailleurs, la forme minimale du cintre réduit à sa plus pure expression présente une ligne qui séduit par sa nudité expressive. Enfin, la molesse du plastique offre fonctionnellement un atout non négligeable puisqu’il permet de plier le cintre au moment de le passer dans le col de la chmise et de ne pas avoir à déboutonner celle-ci pour la suspendre. Très astucieux. Produit par Umbra en 2014.

milan-design-week-2015-Neunzig-design-Nooi.jpg
milan-design-week-2015-Neunzig-design-Nooi.jpg, ©catherinevernet

Ligne minimale pour les chaises Nooi qui ont la particularité de s’emboîter les unes dans les autres. Parfaites pour les aires de communication telles auditorium, cafés, salles d’attente, bureaux. Mais pourquoi pas à la maison ? En acier, fibre de verre et thermoplastique . Produites par Wiesner-Hager.

milan design week 2015,PPAG, Twins
milan design week 2015,PPAG, Twins, ©catherinevernet

Sous le label de PPAG se cachent Anna Popelka et Georg Poduschka, les créateurs des éléments urbains Twins, sièges modulables et positionnables selon les souhaits de l’utilisateur. ChaqueTwin est constitué de deux unités identiques qui peuvent être combinées avec d’autres twins pour former un ensemble d’assises. Constitués d’une armature légère en polyéthylène, ces éléments peuvent être remplis de sable ou d’eau pour assurer leur stabilité et sont disponibles en plusieurs coloris. Produits par Verzellesi srl.

milan design week 2015,Clarissa Prunbauer, Lohner Stroler
milan design week 2015,Clarissa Prunbauer, Lohner Stroler, ©catherinevernet

Nous terminerons ce coup d’oeil sur le design autrichien par le deux roues motorisé Lohner Strolerco imaginé par Clarissa Prunbauer. Le e-bike sous toutes ses facettes : ce vélomoteur est bi-place, dans l’optique du co-biking,  et ajoute ainsi la praticité de la moto à la légèreté du deux roues. Par ailleurs, il est doté d’un casier de rangement qui se trouve sur la partie avant de la carrosserie entre le guidon et l’assise. Il fonctionne à l’électricité, ce qui le rend écologiquement intéressant et réduit sa nuisance sonore. Une réflexion pour se déplacer et se parquer plus facilement dans nos villes saturées par le bruit, la pollution et le manque de place. D’un point de vue formel, il se rapproche de la moto pour la partie supérieure, alors que les deux roues et le cadre l’apparentent au city bike : séduisant ! Produit par Lohnerwerke.

milan San Ambrigio, détail chaire
milan San Ambrigio, détail chaire, ©catherinevernet

En sortant, petit détour par l’église de San Ambrogio dans mes pérégrinations et coup d’oeil sur le « design médiéval » : un détail de la chaire. Pas mal non plus !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *