mobilier tubulaire, Mallet stevens, transat

Le mobilier tubulaire : les précurseurs des années 20

Le mobilier tubulaire tient son nom de ce qu’il inclut dans sa structure des tubes de métal, généralement en acier.

On doit l’un des premiers sièges tubulaires à Marcel Breuer. Architecte et designer allemand d’origine hongroise, il crée, en 1925, à l’école des arts appliqués du Bauhaus, à Dessau, le fauteuil Wassily. Jusqu’alors, le tube métallique était utilisé, selon un procédé qui évitait les raccords, pour les cadres de bicyclettes et dans la structure des avions, jamais dans l’ameublement. Cependant sa conception ne permettait pas de le produire industriellement.

mobilier tubulaire, Breuer, fauteuil Wassily
fauteuil Wassily,
©silvera.com

Le nom « Wassily » rend hommage à l‘artiste constructiviste russe Wassily Kandinsky.

mobilier tubulaire, Mallet stevens, transat
Mallet Stevens, transat

En 1923-25, l’architecte Mallet Stevens dessine une paire de fauteuils transat à section tubulaire laquée vert d’eau et garniture de toile écrue, créés pour la Villa Noailles à Hyères.

mobilier tubulaire, Mallet Stevens, fauteuil
fauteuil Mallet stevens,©habitat.fr

Une réédition de ces sièges est proposée par la maison Habitat à l’occasion de son cinquantième anniversaire en 2014; s’y trouve inclus également un fauteuil tubulaire.

mobilier tubulaire, Marc Stam, chaise S 33
Chaise S 33©bigbrands.nl

En 1926, Marc Stam, qui veut également expérimenter les possibilités techniques du métal dans le mobilier, signe le siège « S33 ». Il réussit une première : le siège en porte-à-faux. En testant les qualités de résistance de l’acier, il parvient à mettre au point une chaise à la silhouette innovante qui semble flotter dans l’air.

En 1925/1926, Eileen Gray crée le fauteuil Bibendum — clin d’œil au personnage créé par le dessinateur O’Galop pour les frères Michelin — et, en 1926/1929, une chaise de salle à manger;

mobilier tubulaire, Eileen Gray,chaise de salle à manger
chaise de salle à manger, ©DR
mobilier tubulaire, Eileen gray, fauteuil Bibendum
fauteuil Bibendum, © photo : Christian Baraja, Studio SLB

puis, en 1927/1929, la table d’appoint E-1027 à la structure tubulaire en métal chromé et plateau de verre. Sa table, ajustable, peut monter ou descendre selon l’usage que l’on veut en faire.

mobilier tubulaire,table ajustable, Eileen Gray
table ajustable, Eileen Gray, ©swiveluk.com

En 1928, Le Corbusier, Charlotte Perriand, Pierre Jeanneret créent une série de sièges nommés LC1, LC2, LC3, LC4. Tous les modèles déclinent une structure en acier chromé brillant ou laqué noir mat et des sièges et dossiers en peau. Le siège LC1 se caractérise par un dossier basculant permettant de rester confortablement assis dans toutes les positions de travail. Les deux accoudoirs — constitués de deux bandes continues en cuir — s’enroulent autour des extrémités des montants.

mobilier tubulaire, fauteuil LC1, Le corbusier
Fauteuil LC1, carchitonic.com

Le LC2, fauteuil Grand Confort — Petit Modèle

mobilier tubulaire, fauteuil LC2
fauteuil LC2, © cassina.com

et le LC3, fauteuil Grand Confort — Grand modèle  se distinguent par la taille. Le schéma géométrique de la structure se développe à partir du nombre d’or d’où découle une succession de pleins et de vides. Fauteuils à deux accoudoirs ou fauteuil avec accoudoir gauche ou droit, canapé à deux ou trois places, le LC2 et LC3 peuvent également avoir un revêtement de tissu.

mobilier tubulaire, LC2 canapé
LC2 canapé, © cassina.com

Le LC4 —

mobilier tubulaire, LC4, Le corbusier
LC4, ©cassina.com

la fameuse chaise longue — est composé de deux éléments indépendants: la base et le siège proprement dit qui peut coulisser sur la base permettant ainsi n’importe quelle inclinaison.

mobilier tubulaire,René Herbst,chaises tendeurs, 1928
René Herbst,chaises tendeurs, 1928

René Herbst —cofondateur en 1929 de l’Union des Artistes Modernes (UAM) (avec Eileen Gray notamment)  et dont Mallet Stevens deviendra le président en 1931 — pionnier de la modernité en France dès le début des années vingt, a su très tôt déceler les possibilités esthétiques des matériaux issus de l’industrie.

mobilier tubulaire, René Herbst, chaise longue sandow
chaise longue sandow, © theredlist.com

Surnommé « l’homme de l’acier » en raison de sa collaboration avec l’Office Technique pour l’utilisation de l’acier (OTUA) et défenseur du mobilier en métal et verre, il réalise devantures de magasins, vitrines d’exposition et étalages utilisant ces nouveaux matériaux. Convaincu que la rue est un lieu essentiel pour l’éducation du public, il expose dans la nouvelle section « art urbain » dès sa création en 1922 au salon d’Automne. « Le décor de la rue fait que nos villes modernes deviendront de véritables musées en plein air » écrit-il alors. On lui doit, entre autres, les chaises tendeurs en 1928, la chaise longue Sandow en 1929, un fauteuil de bureau à structure tubulaire et coussins de cuir (1928),

mobilier tubulaire, 1928-rené-herbst-fauteuil de bureau
1928-rené-herbst-fauteuil de bureau, © theredlist.com

une table d’appoint réalisée en 1932, un bureau à piétement tubulaire et caisson de rangement sur la gauche.

mobilier tubulaire, table d'appoint, René Herbst, ca 1932
Table d’appoint, ca 1932, ©artvalue.com
mobilier tubulaire, rené herbst, bureau
bureau, René Herbst ©artvalue.com

La mode du mobilier tubulaire est lancée:

dans les années 30, une vaste gamme de sièges, tables et bureaux en tubes métalliques, fabriqués et distribués à grande échelle par l’entreprise Thonet, rencontrera un grand succès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *