Paris Design week, septembre 2015,Béatrice Blanchard, Silverchair©catherinevernet-www.interieurites.com

Paris design Week : septembre 2015

Nouvelle édition de la Paris Design Week dans la capitale du 5 au 12  septembre. Nos  découvertes à la galerie Joseph 116 et 123 rue de Turenne.

 

Thibault van Renne, tapis Viviane, ©catherinevernet-intérieurites.com
Thibault van Renne, tapis Viviane, ©catherinevernet-intérieurites.com

 

 

Thibault van Renne, tapis Kohinoor, ©catherinevernet-intérieurites.com
Thibault van Renne, tapis Kohinoor, ©catherinevernet-intérieurites.com

 

 

La galerie Joseph fidèle à son habitude depuis trois ans expose ces dernières trouvailles. Lorsque l’on pénètre au 116 rue de Turenne, on tombe sur les tapis de Thibault Van Renne. Un dessin proche de la peinture qui rappelle les fresques décaties des murs italiens. En laine et soie naturelle  filées à la main. Chaque tapis est noué à la main et réalisé sur mesure. Ci-contre les modèle Viviane et  Kohinoor. Le fauteuil Trentini de Bruno Faucz est produit par « Moora Mobilia Brasileira ». L’idée est de produire un siège aussi simple que possible en forme de rectangle dans lequel s’insère un L. Structure en bois et métal.

Design week, paris sept 2015,Bruno Fausz,Trentini, ©catherinevernet-intérieurites.com
Bruno Fausz,Trentini, ©catherinevernet-intérieurites.com
Design week, paris sept 2015,Nissa kinzhalina,Urban philosophy Chair, ©catherinevernet-intérieurites.com
Nissa kinzhalina,Urban philosophy Chair, ©catherinevernet-intérieurites.com

La créatrice Nissa Kinzhalina (NN Design Band) propose Urban  Philosophy Chair : une ligne qui se déplace toute seule et semble surgir de nulle part et créer au hasard différentes images. Cette chaise au dessin minimaliste est constituée de  deux matériaux : le polycarbonate et le métal qui dessine seulement quelques arrêtes.

La Carbon light d’Asobi propose des lignes aériennes pour une légèreté due à la fibre de carbonne dont elle est constituée.

Design week, paris sept 2015,Carbon Light, Asobi,  ©catherinevernet-intérieurites.com
Carbon Light, Asobi, ©catherinevernet-intérieurites.com
Paris Design week, septembre 2015,Julien Lachaud, Simplicity  ©catherinevernet-www.interieurites.com
Julien Lachaud, Simplicité ©catherinevernet-www.interieurites.com

L’ ébéniste créateur Julien Lachaud présente le bureau Simplicité. Inspiré par la simplicité, j’ai souhaité mettre celle-ci en lumière. La simplicité des lignes et des formes. La simplicité d’utilisation avec ce matériau, l’Hi Macs (70%de poudre de pierre +30% de résine). Ce bureau paraît simple au premier abord, mais il est relativement complexe au niveau de sa conception.

Paris Design week, septembre 2015,Miranda Watkins, Random Chandelier©catherinevernet-www.interieurites.com
Miranda Watkins, Random Chandelier©catherinevernet-www.interieurites.com

Le Random Chandelier de la designer interdisciplinaire Miranda Watkins offre une solution élégante  pour illuminer un espace intérieur avec un effet dramatique. Construit avec des panneaux opaques ou semi-translucides en Perspex qui forment une cascade autour d’une source lumineuse centrale. Une ampoule unique éclaire les panneaux qui renvoient la lumière de façon mouvante et aléatoire.

Paris Design week, septembre 2015,Rui Tomas©catherinevernet-www.interieurites.com
Tabourets, Rui Tomas©catherinevernet-www.interieurites.com

 

Belle simplicité et heureuse complémentarité de matières pour les tabourets de Rui Tomas.

Nous avons eu la surprise et le plaisir de voir deux prototypes repérés à la Milan Design week 2015 (cf notre article) édités par la galerie Joseph. D’une part le fauteuil …La Foi … de Federica Ameri, en plexiglas et plumes, qui joue sur les contrastes, l’ambivalence de l’apparence, la transparence et la légèreté, la dureté et la tendresse. Une texture solide, quoique translucide, qui recouvre une âme douce. Pour comprendre la substance dont sont faites les choses, vous avez à regarder dans leur intérieur. Vous ne pouvez pas vous fier uniquement à leur apparence.

Paris Design week, septembre 2015,Federica Ameri, …La foi ... ©catherinevernet-www.interieurites.com
Federica Ameri, …La foi … ©catherinevernet-www.interieurites.com

D’autre part, la Loop Chair de Markus Johansson en fibre de verre dont nous avons déjà parlé ici.

Paris Design week, septembre 2015,Markus Johansson, Loop chair©catherinevernet-www.interieurites.com
Markus Johansson, Loop chair©catherinevernet-www.interieurites.com
Paris Design week, septembre 2015,Olga Bielawska, Punkt©catherinevernet-www.interieurites.com
Olga Bielawska, Punkt©catherinevernet-www.interieurites.com

Les suspensions Punkt d’Olga Bielawska opposent la brillance claire du cuivre poli et huilé à la noirceur mate de l’ardoise. Une silhouette délicate et cônique  qui joue avec la multiplication et l’entrecroisement des fils.

Nous avons beaucoup aimé le fauteuil Z de Roan  Barrion dont la structure —dos, piètement, assise et bras— se compose d’une unique tige d’acier forgée à la main. L’élégance sophistiquée du mouvement en Z procure au fauteuil une ondulation aérienne et rythmique malgré les coussins importants qui apportent un confort certain.

Paris Design week, septembre 2015,Roan barrion, Z lounge Chair©catherinevernet-www.interieurites.com
Roan Barrion, Z lounge Chair©catherinevernet-www.interieurites.com
Paris Design week, septembre 2015,Studio Livius, KST  side table©catherinevernet-www.interieurites.com
Studio Livius, KST side table©catherinevernet-www.interieurites.com

Structure tubulaire en acier laqué époxy  jaune vif et blancheur du marbre de Carrare pour la table double KST du Studio Livius. Un contraste entre l’apparence un peu chantier du piètement qui s’oppose à la noblesse du marbre.

Paris Design week, septembre 2015,Sonia Bazantay, paravents Berlingot©catherinevernet-www.interieurites.com
Sonia Bazantay, paravents Berlingot©catherinevernet-www.interieurites.com

Impression numérique sur du carton recyclé pour les paravents  Berlingot de la designer Sonia Bazantay. La couleur suit une trame élaborée par des programmes vectoriels qui génèrent des espaces fictifs et vibratoires qui varient selon les angles comme des anamorphoses.

Paris Design week, septembre 2015,Point, contrepoint, luminaires Type 12 et 13©catherinevernet-www.interieurites.com
Point, contrepoint, luminaires Type 12 et 13©catherinevernet-www.interieurites.com

Graphisme et légèreté pour les luminaires Type 12 et Type 13  de Point, Contrepoint. Selon le principe de tenségrité, ces objets possèdent une structure autotendante en fibre de carbonne.

Paris Design week, septembre 2015,G.et G; Kerschbaumer, Square lamp©catherinevernet-www.interieurites.com
G.et G. Kerschbaumer, Square lamp©catherinevernet-www.interieurites.com

Un luminaire composé de 20 ampoules disposées sur une grille de métal. Chaque ligne du quadrillage propose une disposition différente. Par Gwendolyn et Guillane Kerschbaumer pour Areti.

Paris Design week, septembre 2015,Kjartan Oskarsson, Forester©catherinevernet-www.interieurites.com
Paris Design week, septembre 2015,Kjartan Oskarsson, Forester©catherinevernet-www.interieurites.com

Graphisme linéaire pour une structure de tubes de  cuivre qui tombent de façon légèrement inclinée du plafond. Le luminaire Forester du designer Kjartan Oskarsson s’inspire, aux dires de son auteur, des forêts et des groupement des troncs d’arbres. L’usager peut modifier selon son gré l’inclinaison de chaque tube afin de diriger l’éclairage à un endroit voulu.

Nous parlerons en dernier, last but not least, de la magnifique Silver Chair de la créatrice Béatrice Blanchard qui possède le double statut d’artiste et d’artisan designer. Armature en tuyaux de cuivre, assise en cuir double épaisseur sur laquelle sont disposés une série de macarons en bois. Ces cabochons ont été recouverts d’une feuille d’argent noircie à l’agate dans la plus pure tradition. Pour éviter la répétition systématique une ligne noire rompt l’unité de couleur, tandis que la taille de chaque cabochon est unique. Une superbe ligne pour un travail artisanal.

Paris Design week, septembre 2015,Béatrice Blanchard, Silverchair 2©catherinevernet-www.interieurites.com
Béatrice Blanchard, Silver chair ©catherinevernet-www.interieurites.com

Une pièce unique extrêmement fragile (l’argent s’abîmerait au moindre frottement), condamne de fait le meuble à l’inutilité. Cet objet qui ne peut plus remplir sa fonction originelle s’affranchit de tout utilitarisme et trouve son véritable intérêt. En effet, que reste-t-il d’un objet ainsi dépouillé de sa justification utilitaire, mis à part son aspect esthétique ? Quel statut acquiert-il ? Une production  conceptuelle où le design flirte avec la création plastique. Sublime.

Paris Design week, septembre 2015,Béatrice Blanchard, Silverchair©catherinevernet-www.interieurites.com
,Béatrice Blanchard, Silverchair©catherinevernet-www.interieurites.com

 

Une réflexion sur “ Paris design Week : septembre 2015 ”

  1. Merci Catherine pour ce très bel article et l honneur que vous dédiez a la Silver Chair .
    Juste une précision cependant , la feuille d argent est « brunie » à l agathe et non noircie : long procédé consistant a écraser la feuille délicatement et sans la rayer a l aide d une pierre d Agathe .
    Au plaisir de vous recevoir a l atelier -Showroom , place de la République .
    Cordialement
    Beatrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *