Yonel_lebovici- lampe prise

Qui a peur de Yonel Lebovici ?

Ma première rencontre avec l’œuvre de Yonel Lebovici s’est produite lorsque mon regard s’est arrêté sur un ressort de grosse taille.

porte cartes de visites, Yonel lebovici,1969, ©drouot.com
porte cartes de visites, 1969, ©drouot.com

Prise de curiosité, je me suis approchée de l’objet et vu qu’il s’agissait d’un porte- cartes, ou porte- lettres. Je retins dans un coin de ma mémoire le nom de celui qui en était l’auteur : Yonel Lebovici.

yonel_lebovici-lampadaire épingle-de-sûreté, 1975-
lampadaire épingle-de-sûreté, 1975-©

Quelques années plus tard, je stoppai net devant une épingle de nourrice à la taille démesurée, ébahie par la beauté de l’objet, surprise par sa taille — près de deux mètres —  et complètement séduite par ce  qui se révéla être une lampe. La créativité un peu décalée de l’objet résonna en moi et me fit rapprocher l’oeuvre du ressort préalablement remarqué :  mon  attirance irrépressible pour les créations de Yonel Lebovici avait commencé.

Né en 1937 à Paris, Yonel Lebovici, diplômé de l’école aéronautique puis de l’Ecole des Arts appliqués, se perfectionne aux Arts et Métiers pour maîtriser le talent de l’exécution technique parfaite. Ingénieur et peintre, artiste autant qu’artisan, il offre une interprétation personnelle de l’objet utile et fonctionnel. Chineur passionné, il tient un stand  aux puces de Saint Ouen, puis en 1972 crée avec son frère et Jean Sagnier la société « Formes et couleurs », ce qui lui permet pour la première fois de maîtriser l’ensemble du processus de production. L’année suivante, il forme le groupe MOB 6 avec six artistes, chacun à la tête d’une société d’édition dont Michel Boyer et Andrée Putman. Il œuvrera également en tant qu’architecte d’intérieur pour des galeries, mais aussi pour un restaurant, une péniche et une joaillerie.

Lampe-oblique-à-double-bascule-de-Yonel-Lebovici,-1979
Lampe-oblique-à-double-bascule-de-Yonel-Lebovici,-1979©artaban.com

Ses premières oeuvres

Des créateurs de l’UAM (union des artistes modernes, 1926), il retient que « la beauté est dans l’utile« , mais il y ajoute une fonction ludique. A la pensée technique et à la connaissance des matériaux de l’ingénieur, s’ajoute l’imagination du créateur.

yonel-lebovici-cendrier-sphérique-bowlings
yonel-lebovici-cendrier-sphérique-bowlings©artnet.com
yonel-lebovici-lem-table-lamp
yonel-lebovici-lem-table-lamp,©artnet.com

Ses premières œuvres sont des objets du quotidien, de ceux que l’on laisse sur une table: boîte pour servir des amuse-gueules, porte-cartes de visite, cendriers, lampes de table.

yonel-lebovici-cendrier-jeu-à-quatre-billes, 1969
yonel-lebovici-cendrier-jeu-à-quatre-billes, 1969 ©artnet.fr

Fasciné par l’espace, le mouvement et la lumière — on marche sur la lune depuis peu tout de même —  il crée successivement le grand lampadaire soucoupe en 1968 en aluminium poli et métal chromé dont il existe plusieurs variantes et , en 1969, la lampe satellite en métal chromé et plexiglas.

Yonel Lebovici, lampadaire soucoupe
Yonel Lebovici, lampadaire soucoupe,1969, ©chastel-marechal.com
yonel-lebovici-lampe-satellite-
yonel-lebovici-lampe-satellite-©artnet.com

La lumière est diffusée par une sphère centrale, réfractée et diffusée par des disques articulables en  résine acrylique. Cette lampe existe également de forme carrée.

yonel-lebovici-lampe-satellite-carré
yonel-lebovici-lampe-satellite-carréé©artnet.com

Le Burotube, créé en 1970, est composé d’un piètement de tubes en acier chromé creux offrant un système de rangement pour  documents et d’un plateau en dalle de verre securit dont la partie centrale est sablée. Un éclairage, constitué de deux néons, est incorporé dans la partie supérieure du bureau.

Yonel Lebovici, burotube 1
Yonel Lebovici, burotube ©chastel-marechal.com
lebovici, burotube , détail
lebovici, burotube , détail©chastel-marechal.com

En 1971, il dessine l’étagère colonne lumineuse. Le pied en acier chromé présente six disques pivotants de diamètres différents en métachrylate. La lumière est diffusée par un néon placé dans le pied central  permettant à la lumière de se diffuser à travers les disques. Meuble-éclairage, cet objet  illustre  le goût de Lebovici pour le multifonctionnel.

yonel-lebovici-colonne-lumineuse
yonel-lebovici-colonne-lumineuse©artnet.com

Il privilégie les matériaux industriels tels que le métal, particulièrement l’aluminium pour sa légèreté, mais aussi l’acier, le béton,  l’ABS moulé (plastique) et  le méthacrylate (plexiglas), pour sa transparence et ses qualités de réfraction.

Le détournement des objets quotidiens

Yonel_lebovici- lampe prise
Yonel_lebovici- lampe fiche mâle©galerie chastel-marechal.com

Rigueur des lignes, humour, inventivité décalée, format XXL, finitions irréprochables font des créations de Yonel Lebovici des oeuvres uniques.

Yonel_lebovici-table-fer-a-repasser
Yonel_lebovici-table-fer-a-repasser©chastel-marechal.com

Il crée ainsi les lampes Fiche mâle et Fiche  femelle, la table fer à repasser et la table Top Niveau, composée d’un plateau de verre reposant sur un soubassement en métal de la forme d’un niveau, lui même posé sur quatre pieds en béton.

lebovici-yonel-table-top niveau
lebovici-yonel-table-top niveau©artvalue.com

La chaise Pince sans rire, en fonte d’aluminium,  reprend la forme d’une pince à dessin;

Yonel lebovici, chaise pince sans rire, 1985
Yonel lebovici, chaise pince sans rire, 1985

la lampe code à barres, qui existe également sous forme de lampadaire, est composée de deux lames d’aluminium poli perforé maintenu par un socle en bois noirci.

Yonel lebovici, lampe "Code à barres"
Yonel lebovici, lampe « Code à barres »©chastel-marechal.com

En 1979, il invente le foyer Les mains chaudes, foyer composé de deux demi-sphères en aluminium poli tenu par deux mains géantes  en résine époxy noire qui correspondraient à l’empreinte des mains de son fils.

yonel lebovici_lebovici-les-mains-chaudes-
yonel lebovici_lebovici-les-mains-chaudes-©chastel-marechal.com

En 1992, il crée un exceptionnel ensemble:  Les dessous de table. Salle à manger complète composée d’une table, de trois chaises Fourchette, trois chaises Couteau, deux tabourets Cuillère et d’un luminaire hallogène Cuillère. L’ensemble est en aluminium poli et brossé, acier et galettes en cuir jaune.

lebovici-yonel, Les dessous de table
lebovici-yonel, Les dessous de table©artvalue.com

La plupart des créations de Yonel Lebovici sont en tirages limités, hormis les objets de petite taille, et font donc la convoitise des collectionneurs. Yonel Lebovici est décédé en 1998.

Une réflexion sur “ Qui a peur de Yonel Lebovici ? ”

  1. Bonjour, savez vous qu’il existe une très belle bibliothèque en tôle pliée ,trois modules éclaires par néons avec étagères en verre fumée. A ma connaissance elle existait en INOX ,la sienne, et en tôle noire, quelques autres. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *